Projet pédagogique « Frontières »

Projet pédagogique à destination des scolaires : outils coopératifs, conte, illustration.

Le projet pédagogique « Frontières » a été initié en mai 2017 en collaboration avec Perrine Villedieu de l’Atelier Kimanyme. Nous le proposons aujourd’hui aux écoles.

Note d’intention

Qu’est-ce qu’une frontière ? Une ligne entre deux, entre deux quoi, entre deux qui ? La frontière est un trait qui sépare, un révélateur de différences. Une limite à la fois rassurante, contenante et parfois une entrave à celui qui porte en lui l’esprit de liberté ou l’urgence de fuir. Elle se fait tantôt obstacle aux rêves d’asile ou de voyage, tantôt rempart contre le danger.

La frontière véhicule une montagne de fantasmes, de symboles, d’envies et de peurs. Elle parle déjà d’un ailleurs, d’un franchissement, d’un mouvement vers l’autre : l’autre territoire, l’autre humain, celui qui n’est pas nous, qui n’est pas comme nous. Elle est aussi un trait d’union entre deux ailleurs, le point de départ pour se relier à autrui, la fine chose commune qui marque la différence, une différence qui enthousiasme autant qu’elle effraie.

Les frontières nous demandent sans cesse de rendre des comptes sur ce que nous sommes, nous obligent chaque jour à nous redéfinir et à affirmer ou repenser ce qui constitue notre individu et fait notre joie d’exister.

L’autre, celui qui franchit la frontière en vivant, pensant, mangeant, en regardant le monde différemment de notre groupe, suscite en nous des émotions multiples lorsqu’il s’approche de notre frontière physique (la porte de notre maison, la frontière de notre pays, notre corps). Ce sont des réactions parfois tranchées ou mélangées entre la joie de l’accueil et de la rencontre et la crainte d’être envahi, débordé, absorbé par l’autre.

La vie est faite de zones de rencontres ou de conflits, dans lesquelles chacun évolue accompagné de confiance et vigilance mêlées. Ces zones sont nécessaires à la définition de nos limites et de nos besoins profonds. Elles participent à ce que chacun se sente bien dans l’identité qu’il se choisit. Elles permettent les échanges essentiels au développement harmonieux des êtres humains.

Le travail des artistes

Perrine Villedieu de l’atelier Kimanyme et Julie Le Feunteun de Liratouva ne sont pas des spécialistes de la question des Frontières.

Elles n’apportent pas de positionnement moral sur ce sujet de société brûlant, en dehors de leur féroce habitude de la remise en cause de l’ordre établi propre souvent aux artistes. Dans leur travail au sein de leur association, le conte, l’illustration, la marionnette, les outils coopératifs et les arts en général font partie d’une approche éducative au service du développement de l’humain et de ses ressources. C’est pourquoi les deux artistes souhaitent interroger les frontières physiques et intérieures, tenter de démêler quelques idées parfois empreintes de préjugés, d’ignorance ou de naïveté, en espérant ainsi donner le goût et la curiosité de l’autre, comme l’envie de vivre ensemble.

En savoir +

Lettres de saison

Pour recevoir nos infos (quatre envois par an)

Nous contacter

Association Liratouva

Siège des activités :
5 rue du Launay – 22710 Port-Blanc

Siège social : Ker Bastard – 22480 Lanrivain.

06 95 05 91 63
icône email formulaire de contact