Formation « Lire aux bébés »

Pourquoi lire des livres aux bébés ? Comment lire aux bébés ? Quoi lire aux bébés ?

Depuis 2014, la compagnie Liratouva s’est particulièrement investie aux côtés des bébés et a tenté d’identifier ce qui semble vraiment bon pour eux quand on cherche à éveiller leur goût des livres.

Nous souhaitons transmettre les fondements de la lecture individualisée essentielle au développement des tout-petits et permettre ainsi aux professionnel.les de la lecture et de la petite enfance de s’emparer de la démarche pour développer eux-mêmes des temps d’éveil à la lecture au plus près des besoins réels des bébés.

« Les bébés aiment que les gens qui les aiment, leur lisent des histoires, même si on lit mal ou qu’on chante faux. Le plus important pour le bébé, c’est la voix et la présence de celles et ceux qui les entourent. »

Nous proposons plusieurs formations « Lire aux bébés » en fonction des besoins des personnes à initier ou à former plus avant.

  • Temps d’ échanges avec un groupe de parents éloignés de la lecture

  • Formation courte – Les bases – 2 heures

  • Formation approfondie – 3 matinées – En partie au contact des tout-petits

Photos Vincent Lhoutellier www.arteaser.fr

Temps d’ échanges avec un groupe de parents éloignés de la lecture

Ce temps est très modulable en fonction des besoins de la structure. Il s’appuie essentiellement sur la lecture d’albums et les échanges avec les parents autour de ces albums pour introduire quelques fondamentaux de lecture aux bébés.

Public 

Cette formation est donc à destination de personnes non initiées à la lecture aux bébés et pour qui le livre auprès des jeunes enfants est pratiquement absent.

Formation courte

Les bases (Deux heures)

En quoi la démarche de lecture individualisée est-elle favorable au développement des tout-petits et comment mettre en place ces temps dédiés aux bébés ?

· Préciser la démarche de lecture individuelle (respect des choix de lecture de l’enfant, des rythmes et des manières personnelles d’aborder les livres)

· Comprendre la nécessité des histoires et des livres dans le développement de l’enfant

· Appuyer l’importance du rôle de l’adulte pour accompagner les échanges autour d’un livre

Les outils

  • Lecture d’albums et échanges

  • Tempête d’idées

  • Kintao : une chose spéciale à partager au groupe.

  • Partage d’une comptine ou d’un chant

Public

Cette formation est à destination des professionnel.les de la petite enfance et du livre : animatrice de RAM, bibliothécaires, professionnel.les des PMI et service de la petite enfance, responsables de centres sociaux. Elle est également ouverte aux bénévoles des médiathèques.

Formation approfondie

Trois matinées – En partie au contact des tout-petits

Les trois matinées s’appuient essentiellement sur l’observation des jeunes enfants au contact des livres.

Avec l’accompagnement de la formatrice, l’aide d’outils d’éducation populaire appropriés et l’apport de connaissances théoriques, le groupe en formation participera à un processus de réflexion collective pour élaborer les critères d’une séance favorable, formuler des difficultés et faire des propositions de résolutions, formuler les critères d’un bon album pour les bébés

La formation sur trois matinées est donc conçue de façon à ce que chacun.e intègre à la fois les fondamentaux des besoins des bébés dans leur rapport aux livres ainsi qu’une expérience concrète auprès des enfants afin d’être suffisamment outillé pour déployer de belles séances de lecture.

Chaque matinée se divise en trois temps.

1- Apports théoriques sur la construction de la pensée et du langage chez le tout-petit. Apports théoriques sur les multiples propositions existant dans la littérature jeunesse ainsi qu’au sein du répertoire traditionnel de comptines.

2- Mise en situation avec un groupe d’enfants de 0-3ans et leurs assistantes maternelles et/ou parents – Observations, prises de notes, mise en pratique à la deux ou troisième séance.

3- Partage d’expériences et d’observations. Echanges

Les outils

  • La lecture à voix haute d’albums

  • Une tempête d’idées pour dégager des axes importants pour une bonne séance de lecture

  • Des interviews mutuelles pour échanger sur nos expériences

  • L’arpentage pour explorer des ressources théoriques

  • Une vidéo du Ministère de l’Education

  • Un fond d’albums de jeunesse varié

Photos Vincent Lhoutellier www.arteaser.fr

Cadre des formations

Les formations sont proposées dans un cadre favorisant la coopération, la bienveillance, l’expression individuelle et l’émergence de la réflexion collective :

Non jugement

Il est important qu’il n’y ait pas de jugements au cours de la séance : toutes les idées sont les bienvenues. Ne devoir dire que des choses « intelligentes » est une pression psychologique poussant une immense majorité au silence. Un climat d’empathie et de bienveillance est donc nécessaire.

Libre implication

Chacun.e est libre de répondre positivement à la proposition faite au groupe par la formatrice ou de décliner pour des raisons qui lui sont propres. Savoir s’écouter dans ses limites personnelles.

Ecoute attentive

Tenter d’être à l’écoute des un.es et des autres, réussir à se reconcentrer soi-même quand on sent qu’on a tellement envie de discuter avec son voisin ou sa voisine, s’auto- réguler quand on déborde.

Engagement personnel

Nous privilégions la forme horizontale du partage des savoirs, en partant de l’idée que les participant.es ont autant à s’apprendre mutuellement que la formatrice. Ce qui induit un engagement fort et une énergie de chacun.e pour former le groupe entier.

Equilibre des temps de parole

Etre attentif à la circulation de la parole en grand groupe pour que chacun.e ait la place pour s’exprimer, laisser des blancs pour que les plus timides trouvent une occasion de saisir leur chance.

Non exhaustivité

Nous ne pourrons pas tout aborder  et la formatrice ne saura pas répondre à toutes les questions. Nous allons expérimenter une démarche, celle de la lecture individuelle, mais il n’y pas de bonnes ou de mauvaises manières, de bonnes ou de mauvaises séances avec les bébés. Simplement une démarche.

Expérience pratique

(pour la formation approfondie)

Les bébés nous amènent à beaucoup de souplesse, de surprises, d’adaptation, d’inconfort aussi parce qu’ils sont imprévisibles et très vrais ! Nous allons tous et toutes potentiellement nous mettre en difficulté en faisant le choix du face à face avec un bébé. Autant l’admettre tout de suite !

Photos Vincent Lhoutellier www.arteaser.fr

La formatrice 

Julie Le Feunteun est lectrice et conteuse, elle est artiste et médiatrice du livre. Elle est tout ça à la fois. Elle fait vivre les récits quoiqu’il arrive, sous toutes les formes, par tous vents et marées.

Au fur et à mesure de formations et de temps d’analyses de pratique avec ACCES (France) et ACCES Armor, Julie Le Feunteun se spécialise davantage dans le racontage auprès de la petite enfance. Elle développe dans ce sens des projets lecture et petite enfance, telles que les Racontines, mélange de séances de lectures individualisées et de « premiers récits » oraux en crèche et en RAM. Elle initie aussi le projet lecture intergénérationnel «Sous la plume, le duvet des mots» consistant à provoquer des rencontres de lecture tout au long de l’année à l’EHPAD avec des enfants de 2 à 4 ans en classe de maternelles et des personnes âgées autour de lectures partagées.

Depuis plusieurs années, Julie Le Feunteun relie son travail de médiatrice du livre auprès de jeunes enfants aux formes orales de son travail de conteuse. Ce qu’elle veut, c’est remettre la main sur ces émotions envolées après l’enfance et les éplucher pour voir ce qu’il en reste. C’est pour ça qu’elle raconte des histoires. Pour parler à tous et toutes et même aux tout juste nés. Disons qu’elle leur parle vraiment. Elle les considère, les observe, les écoute et les accompagne dans leur devenir au monde. Sa parole donne déjà à toucher les contours du monde. Le dessous des mots, les mots beaux qu’on ne comprend pas toujours, aide aussi à vivre léger, juste bien avec ce qui est là tout autour et au dedans de soi, même si c’est encore flou et insaisissable. Sa parole se veut enveloppante. Dire, lire, chanter des histoires comme un tricot d’une laine mystèrieuse et bienfaisante. On ne sait pas de quoi c’est fait, « pour de vrai », mais les grands et les petits se blottissent dedans, et ainsi se rapprochent, se découvrent et avancent ensemble, tranquilles, vers les profondeurs du monde, l’air de rien.

Photos Vincent Lhoutellier www.arteaser.fr

Lettres de saison

Pour recevoir nos infos (quatre envois par an)

Nous contacter

Association Liratouva

kerelguen- 22710 Penvénan

06 95 05 91 63
icône email formulaire de contact